Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de l'ADDASSEC (Association Départementale pour le Développement des Activités Sportives, Sociales Et Culturelles) pour les handicapés physiques et déficients sensoriels de Seine Saint Denis .

Semaine de ski du 10 mars au 17 mars aux Karellis

24 Mars 2012 , Rédigé par addassec Publié dans #Carnets de voyage

Samedi 10

6h30 le réveil sonne, je me lance dans une nouvelle aventure, entraînée par une amie de
toujours, Marie. Une semaine de ski avec des personnes à mobilité réduite ou aveugle. Le
départ est prévu pour 7 h 30. Le camion arrive et je retrouve Dom que je connais déjà et fais
la connaissance de Pascal, le chef, de Martine une bénévole et avec eux Anna( l'amoureuse de
Dom), Sébastien, Fabien et Vincent.
Après un voyage long, les embouteillages (merci Marie), nous arrivons aux Karellis vers
18h50, ou nous retrouvons Dédé (bénévole), Allan(bénévole) et Gillou.

 

Dimanche 11

Tout le monde se met en marche pour cette première journée de ski. La matinée est consacrée
à une remise en jambes pour Allan et Dédé : skier avec un fauteuil. Et moi, Pascal m'initie
au guidage d'un aveugle sur les pistes. Je n'en mène pas large. Je suis munie d'un micro et je
dois parler le plus souvent possible car le son de la voix l'aide à se repérer. Pour une personne
pas très loquace, ce n'est pas facile. Mais je me lance. Seb est un bon skieur, il comprend vite
que ma gauche et ma droite sont des notions un peu vague pour moi, mais il ne m'en tient pas
rigueur et me rassure "Tout va bien Mathilde". Il est sympa ce Seb.
Martine ski avec Gillou.
L'après-midi, tout le monde est sur les pistes.
Fabien ski avec Thierry (ESF) et Vincent avec Rachel (ESF), Marie accompagne Vincent.
Elle ne le fera qu'une seule fois car Vincent est un costaud , il lui faut des bras musclés pour le
mettre sur le télésiège. L'homme fort de la situation : Dédé.

 

Lundi 12

9h00 tout le monde sur les pistes, sauf Fabien et Vincent qui ne skient que l'après-midi;
Très belle journée, chaude et ensoleillée.
Gillou se retrouve avec deux jolies femmes pour l'aider à se relever, Martine et Marie.
Nous voilà de nouveau partis à l'assaut de nouvelles pistes.
11h30 retour pour le déjeuner.
14 h, on repart. Le retour vers la station est un peu difficile, la neige fond et devient très
lourde sur les skis. On suit Pascal, qui nous emmène sur une piste qui semble ne pas en être
une. J'ai l'impression de me promener dans une forêts de sapins morts .....!
Heureusement, ce sont des mélèzes, ils ne sont pas complètement morts, je suis rassurée,
merci Pascal.

 

Mardi 13

Changement chez les bénévoles, Martine prend le relais auprès de Seb, tandis que je vais skier
avec Gillou et Marie. Petite forme pour Gillou, que nous surnommons "Bosley". Eh oui nous

sommes tombées sous le charme de Gillou. Nous sommes ses drôles dames, Kelly, Jill et
Sabrina.
Après une heure de ski Bosley veut faire une pause, nous prenons donc la direction du bar, ou
nous prenons une Grimbergen. avant de descendre déjeuner.
Cette pause nous redonne du peps, Gillou, alias Bosley, repart sur les pistes et un virage à
droite et un à gauche ....quelques bosses et pour finir un tire-fesses.
Cette après-midi sera une après-midi de repos pour Gillou, Marie et moi.
Le reste de la bande repart sur les pistes.
Au retour, on apprend que Vincent a fait une chute avec son kart ski et c'est abimé le nez et la
joue droite, mais le moral est toujours là , c'est le principal.
Ce soir, concert de "Courir les rues", un groupe de cinq garçons, multi instrumental, qui a
enchanté nos oreilles.

 

Mercredi 14

9 h près à démarrer. Si le temps continue comme ça, nous allons finir en short et tee-shirt.
Nous sommes très fiers de Gillou, il vient de killer Dédé, et ce n'est pas rien. Ce jeux est une
tradition pendant ces séjours. Il consiste à faire faire quelque chose à une autre personne. Et
une fois les hostilités lancées plus personne ne rend service à personne et tout le monde se
méfie de tout le monde. Il faut être stratégique jusqu'à la fin.
Cette après midi Pascal reste avec Vincent, ce qui permet à Gillou d'essayer le kart ski avec
Rachel. Martine les accompagne. Je part skier avec Seb Allan et Anna, Dédé Marie et Dom.
Nous retrouvons Gillou sur le kart ski. Il est ravi de cette expérience. "On dirait Mario Bros"
nous dit Allan. et c'est vraiment ça. Un vrai bonheur, ce Gillou.
Apéro avec Dédé et sa danse du ventre. Un vrai show sur la musique de neuf semaine1/
2 de Joe Cocker. Il séduit un groupe de nantais qui lui demande si il peut le filmer pour
l'anniversaire d'une amie......quel succès ce Dédé !
Seb, "the Voice" s'empare du micro et nous fait profiter de son talent.

 

Jeudi 15

Le temps est toujours au beau fixe, nous partons tous skier.
Après déjeuner Domi et Anna vont se reposer, Marie les suit.
Vincent va chez le médecin: une sorte de grippe.
Gillou peut donc refaire du kart ski, je l'accompagne avec Rachel.
Martine ski avec Seb, qui est interpellé sur les pistes suite à sa performance d'hier soir.
Martine se transforme en manager.
Nous rentrons et nous préparons tous pour la soirée. Avant la fondue, nous nous retrouvons à
l'apéro pour écouter à nouveau "Courir les rues". Ils sont toujours aussi bon.
Ce soir, c'est soirée dansante. Dom et Anna dansent dans les bras l'un de l'autre, grâce à
Pascal et Dédé. C'est un moment très émouvant !
Pendant ce temps là, Gillou et Seb enflamment le dancefloor.
Plus tard dans la soirée, Dom s'éclate sur Antisocial de Trust, sous les yeux éberlués de sa
sœur Marie, qui fait des bonds autour de lui.
Nous montons nous coucher vers 1h du matin.

 

Vendredi 16

Dernier jour de ski, on profite de cette matinée, car à midi la plupart s'arrête de skier.
Certains préparent les bagages et rendent le matériel, pendant que Dom et Anna skient
jusqu'au dernier moment avec Pascal et Rachel.
Vers 18h nous disons au revoir à Gillou, Seb, Dédé et Allan qui prennent la route du retour.
La soirée est calme, on finit les bagages.

 

Samedi 17

L'heure du retour a sonné, nous partons à 9h.
Le retour se fait sans problème, après une pause déjeuner, nous retrouvons la région
parisienne sous la pluie.

 

Je remercie tout le monde pour cette expérience humaine incroyable.
Merci Marie de m'avoir embarquée dans cette aventure.

 

Mathilde

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article