Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de l'ADDASSEC (Association Départementale pour le Développement des Activités Sportives, Sociales Et Culturelles) pour les handicapés physiques et déficients sensoriels de Seine Saint Denis .

Février 2011

2 Novembre 2011 , Rédigé par addassec Publié dans #Carnets de voyage

Carnet de Voyage Séjour du 5 au 12 Février 2011 aux Karellis

 

Samedi 5 Février :
Départ de la région parisienne le matin, temps gris
Arrivée vers 18h, au moment où le soleil se couche sur les cimes

Constitution des binômes :
Céline et Didier qui ont déjà skiés ensemble
Pascal et Farid (idem)
Gaël et Fabrice (idem)
Sandrine et Rachid
Martine et Philippe.

Puis Agnès avec Fabien et Vincent qui skieront l'après midi chacun de leur côté avec une monitrice.

Agnès sera aussi notre cameraman et reporter photo.

Remise des cadenas pour les casiers à Skis, code 132, très important qu'on le retienne !

Soirée terminée au bar,

 

Dimanche :
Galère au magasin de location de ski, tout le monde arrive en même temps, faut passer d'une pièce à l'autre, on en ressort épuisé et chargé, mais sur les pistes à 11H..
Premier tour de piste, premier calage entre guide et non voyant. Le temps est splendide, la neige pas trop dure, pas trop de monde sur les pistes.
Juste le temps de faire une descente et on se retrouve au restaurant.
Sandrine nous fait part de ses appréhensions, elle a peur de mal guider Rachid mais Rachid la trouve "top guide N°1"
Agnès passe la matinée avec Fabien et Vincent, ca sera comme ça presque tout le séjour.

Café sur la terrasse, on a du mal à repartir, le soleil nous retient !
Dans l'après midi Sandrine gagne en confiance, le couple commence à être rodé!
La monitrice de Fabien est élogieuse sur son ski, Pascal et Farid déboulent sur les pistes à grande vitesse, Fabrice nous montre qu'il est un pro, Didier est tout sourire dans les descentes, Philippe toujours par terre (à l'arrêt! Je précise!), et me suis quelque soit l'allure et mes indications pas 100% fiables....et Vincent semble aussi avoir plaisir à skier.

Bon, il faut quand même dire qu'on a eu très peur que Rachid ne perde sa voix d'homme...Apres avoir embrassé un piquet en bord de piste ...;à l'arrêt ! Rien de grave ! Apres ça, une petite chute qui lui a fait mal au genou.

Mais la palme de la chute revient à Vincent qui s'est fait une belle frayeur dans l'après midi, il est tombé et a fait deux tonneaux. Il en a gardé une belle égratignure sur la joue gauche. Pas grave pour l'intrépide Vincent qui est près à repartir le lendemain.

Soirée avec Apéro de bienvenue dans la résidence, la moitié du groupe rejoint la salle comble, l'autre moitié rejoint le bar.

Ah et Fabien? Et bien, il vit sa vie, et commence à prendre de belles couleurs...

 

Lundi :
Soleil au beau fixe, encore de la neige, bonne le matin, un peu plus dure en soirée. La température avoisine -1°C le matin, 8 l'après midi. Ce sera comme ça presque tout le séjour.
Rachid a mal au genou et décide de ne pas skier la journée. Le matin, on skie a deux binômes, Farid et Pascal, Philippe et moi et Agnès qui est de la partie. L'après midi, Martine Philippe , Fabrice/Gael d'un coté, Pascal et Farid d'un autre coté.
Didier a pris une heure de cours en début d'après midi pour améliorer en technique et gagner en confiance, il en redemandera pour le lendemain. Fabien est heureux et prend des couleurs de moniteur de ski. Fabrice a des petites appréhensions mais son coach, Gaël, ne le lâche pas et parvient à le convaincre de continuer. Philippe suit comme un pro, quelque soit l'état des pistes. Bon par contre, faut pas que je me trompe de piste ou de croisement car pousser avec les bâtons c'est vraiment pas son truc !
Apéro boule de neige a midi, Pascal rafle la mise à en écoeurer le giga groupe d'alsaciens et les Nordistes, voire même les belges. Il connait les réponses de l'animateur qui fait un quizz sur les départements, à partir d'une histoire.(elle les Aveyron (les seins), manteau en Loire, et le Loire et cher...bon on se comprend!.). On est tous baba par la culture de Pascal !!!! et l'animateur en vient à acheter son silence.... Le gain est on ne sait quoi, mais une des possibilités était un ptit dej au lit avec l'animateur/trice de son choix...En bon et gentil organisateur, il se pourrait même que Pascal cède son gain à ... chut!!!!!!!
En soirée Pascal descend à la pharmacie avec Rachid pour chercher une genouillère, ce qui lui permettra de rechausser dès le lendemain.
Soirée au bar, on préfère éviter l'animation Cabaret, les garçons refont le monde...

 

Mardi :
Vincent a des petits yeux au petit déjeuner, Fabien, son compagnon de chambre est rentré , on va dire, un peu éméché vers 2 heures du matin accompagné de deux personnes et a réveillé sa chambrée et celle du dessous. Pascal doit recadrer...

Rachid se sent à nouveau d'attaque pour affronter la grande blanche, Fabrice et Philippe, toujours partants, l'accompagnent.
Chaque binôme a son langage pour descendre sur les pistes de ski. Pour Rachid, il faut dire zéro pour aller tout droit, 3 pour la droite, 9 pour la gauche. Malgré l'extrême application de Sandrine, Rachid la reprend de temps à autre et se guide lui-même,... Au son de zéro, zéro,... Didier, qui émerge un peu tard, a son cours de ski dans la matinée, il apprend à fermer ses chaussures, reconnaitre le coté utile de son bâton...D'après ses dires.... Vincent évolue de mieux en mieux sur son Kart ski. La roulade du jour, c'est Fabien qui nous l'offre en début d'après midi, en tombant sur le coté à la descente du télésiège. Rien de grave... Sa charmante monitrice le laisse se relever seul et l'incite à regagner en autonomie.... Agnès conduit Farid, et le prend aussi en charge sur le télésiège, ça se passe très bien malgré les appréhensions d'Agnès, Farid est d'ailleurs très confiant.
Le meilleur moment de la journée, c'est peut être à la terrasse du café, on a droit à la cinquième reprise du « Géant de papier » de J.J Lafon que connait par coeur Didier. Les Chansons se succèdent, ...dur dur de repartir skier... qu'est-ce qu'on est bien à lézarder au soleil!!!!
Cantine, RAS, les pâtes sont froides, la tarte basque pas trop mal, le lapin faut aimer...

Ah si.... le petit animateur du cheveu sur la langue nous a présenté le programme du soir, musique par le groupe "les yeux de ta tête"·, Didou nous en a fait une imitation à tomber par terre, et annonce à la cantonade que le spectacle est annulé !!!!!
Soirée pour certains avec "les yeux de la tête", groupe parisien qui balance pas mal, et bar pour les autres,....

 

Mercredi :
Bon, ça commence par une bagarre dans la salle du resto au petit déjeuner au milieu d'un groupe de vacanciers. On voit deux hommes, un jeune et un plus âgé en train de se mettre des poings sur la figure, le vieux essaye d'étrangler le jeune, ou vice versa, ça finit par terre au milieu des yaourts et des céréales....

Gaël prend en charge Farid sur le télésiège, impec !
Rachid, né chambre 27 à Monterault Fault Yonne, reprend le ski à la journée. Fabien et Vincent font du Tandem ski. Guidés par leur jolie monitrice respective.
Avec Philippe, on s'offre un peu de frayeur pour rejoindre le dernier télésiège de l'après midi, on a 5 minutes pour dévaler avant que le télésiège ne ferme, sinon, 400 m à remonter à pied. On descend plein gaz avec Philippe , le spécialiste du massage de la fesse (euh, on ne l'a pas essayé, c'est lui qui le dit....) et on arrive à 17h29 ! Un minute avant le fermeture. Record battu!

A l'apéro, Fabien arrête de nous snober.
Soirée fondue, les serveurs qui passent avec les caquelons à toute vitesse entre les rangs, ... la fondue qui dégouline le long des caquelons, Didou qui accumule les gages, et Sandrine dégoutée par cette fausse fondue savoyarde (Mono fromage, sans goût) et cette salade qui n'arrive pas... Vincent se fait harceler pour qu'il mette la main devant la bouche quand il tousse... Epique! Avec la fondue, vient aussi la soirée discothèque dans le resto d'abord puis au sous-sol ensuite.

La soirée sera carrément géniale...

Didier d'abord passablement endormi et très très légèrement éméché après sa cinquième poire se réveille au son du Géant de papier, se met à chanter devant la foule du bar en délire, tout le monde à l'unisson. Puis viendra le striptease de notre chanteur gagé, Didou, qui a perdu au moins 10 morceaux de pain dans le poêlon de la fondue. On a droit à la totale, et puis, Ah quel beau corps! Rachid tente une approche, en vient a toucher ses poils de torse, et nous déclare que «C'est horrible» ! Puis , la chanson fétiche de Didou "allumez le feu". Rachid et Fabrice dansent. Vincent danse avec Céline sur le fauteuil, les visages sont tout sourire.

 

Jeudi :
Vincent a passé la Nuit à terre. Il est tombé du lit. Fabien n'a pas pu prévenir Pascal... Pascal le remet dans le lit vers 8H30, il refera sa deuxième nuit dans son lit le matin.
Rien de spécial à signaler sur la matinée. Midi apéro, repas
Fabrice ne skie pas l'après midi.

Gaël nous emmène sur la noire au téléski qui tue...  Faut s'accrocher à la canne, car la pente est raide, verglacée, les skis patinent, les cannes nous font sauter en l'air de temps à autre... rien que d'arriver en haut constitue déjà un exploit. La descente en sera un autre, sur la piste annoncée verglacée. On fera pas mal de dérapage mais on s'en sort plutôt haut la main avec Philippe. Rachid est bien tenté de la faire, vu le gentil compte rendu de Philippe mais remet cette possibilité au lendemain...  Bonne idée!
Les monitrices de Fabien et Vincent sont enthousiastes, Fabien est plus attentif aux consignes. Il est tombé à cinq reprises et a failli percuter Pascal et Farid. Il a su dévié sa trajectoire au dernier moment, en tout cas Pascal et Farid ont eu un grand moment de frayeur. Didier revient encore enthousiaste de son cours de ski, Céline s'arme de piquets pour faire deux trois descentes avec Didier, à la manière du mono!

Soirée jeux sur le thème «·guerre des sexes·» au bar, le jeu est animé par notre animateur préféré, qui a mis son plus beau déguisement de lutin. Sandrine aimerait prendre une photo de notre super animateur mais finit par être prise de remord et finalement s'abstient. Au quizz musical Rachid et Didier se montrent imbattables ...  mais Rachid nous fait l'offense suprême en offrant charitablement ses gains à l'équipe adverse «·les fayots·».

 

Vendredi, dernière journée :
Appel sur le portable de Pascal au petit dej, c'est Vincent qui est tombé du lit en faisant son transfert vers son fauteuil. Rien de grave.

Je me lance dans le guidage de Rachid, qui me briefe bien : «·Martine, n'oublie pas les zéro, zéro, zéro...entre les 3 et les 9... Ca démarre pas mal, juste deux trois mises au point, sur le zéro. Céline skie derrière Rachid au cas où... Au bout d'un moment, Rachid me demande de mettre plus de pèche sur les Zéro... et finit gentiment dans le décor (à deux mètres du bord des pistes). Non, non, c'est pas la revanche de son ralliement au clan des fayots ! A priori, il est quand même content de moi. Sandrine skie avec Philippe qui découvre le «·je m'en fous·» cool de Philippe. Rachid adopte la «·Philippe attitude·» aux arrêts. Petit arrêt au bar du pied des pistes avant de reprendre la dernière descente de la matinée.

Dernière après midi sous le soleil.
Didier commence aussi à prendre le tic de Rachid, un nouveau dont je ne vous ai pas encore parlé, c'est celui qui consiste à refermer ses chaussures en bas de chaque descente et en haut de chaque montée. Pourvu qu'on gagne du temps... Céline et moi aurions bien voulu faire une descente les yeux bandés mais l'après midi passe trop vite. Méli melo de ski au milieu de la piste bleue des Arpons, celle qu'on aime bien faire l'après midi parce qu'elle reste ensoleillée. On assiste à la collusion entre Didier et une débutante. Gaël oublie de prévenir à temps Fabrice qui le percute à son tour. Céline se fend en excuse, tout cela sous l'oeil de la camera tenue par Pascal. Cascade en chaine, mic mac de ski..

Fin de journée tranquille, Rachid descend la piste des arpons en 6 minutes 37, temps record et me souffle sur la piste rouge de la combe de la Rama.

Promis, l'année prochaine il se lance sur la noire!

Fabien a continué de s'améliorer, il n'a fait que deux chutes, Marjorie a dit qu'il ne se débrouillait pas trop mal ! Il tourne de mieux en mieux dans les virages.
Agnès , Rachel, Vincent, Pascal, Rachid et Fabien ont fêté l'anniversaire de Marjorie en haut des pistes avec du Genépi fait maison. Agnès est restée avec Vincent, il le l'a pas écrasée cette fois ci, contrairement au début de semaine ou les skis d'Agnès ont failli y passer.

Déclaration de Rachid sur la journée: «·je suis content de ma journée. C'était très bien.·»
Déclaration du jour de Philippe: «·je m'en fous!·»
Fabrice part s'en fumer une.
Déclaration du jour de Didou: «·ben ouais, je suis content de ma semaine, c'était une semaine de rêve, je ne pensais pas faire autant de ski cette année, j'en ai finalement fait plus que ce que je pensais. J'étais en parallèle mais dès que j'ai eu la chute , j'ai un peu foncé dans la bonne femme, ça n'allait pas trop vite, personne ne s'est fait mal, j'ai ensuite eu des appréhensions. Et je me suis un peu remis au chasse neige mais ça allait. Pour le Karaoké, j'ai pas besoin de me préparer, mais s'il y a des chansons que je ne connais pas, je ne pourrais pas chanter? «·
Déclaration de Pascal:·» il n'y a pas eu de casse, et c'est la deuxième fois alors qu'il y avait de la casse avant.
On est passé du cercle vicieux au cercle vertueux, ca va continuer ainsi! Il y avait l'épaule de Didier et le genou de Fabrice.
Pascal: je vais plus vite avec Farid que sans Farid!!!!·»

Bon ça c'était à l'apéro, c'est maintenant que le meilleur arrive.
Rappelons nous, le N° de nos cadenas c'est le 132. Pascal a bien insisté en nous le remettant, et nous a suggéré son moyen mnémotechnique pour qu'on s'en souvienne tous: c'est sa date d'anniversaire. Alors, comme dans le groupe, personne n'est sourd, on a tous retenu la date et on a prévu un petit truc pour Pascal, le soir au repas. Gâteau d'anniversaire remis dans la salle, avec nos cadeaux et les bises...  Ca c'est pour ce qui était prévu... On dîne donc tranquillement, la moitié des gens du resto est déjà partie, on mange tranquille le couscous, chacun à son rythme mais Pascal voyant que Farid a terminé, le monte au bar. En effet, pendant ce temps, au bar a lieu la vente aux enchères, pour laquelle nous avons de quoi monnayer un rouleau de PQ ou un apéritif local ou que sais-je encore!! Et comme nous (enfin surtout Pascal) avons raflé la mise lors des jeux apéro, Pascal ne veut pas rater ça. Mince, on se retrouve alors comme des nazes au resto à attendre Pascal. Les serveuses attendent aussi impatiemment qu'il nous rejoigne pour apporter le gâteau... Il nous faut inventer un stratagème pour le faire revenir avec nous.
Première idée: lui faire croire que Fabrice est tombé et a du mal à se relever, mais bon, on ne veut pas le paniquer. Gaël a alors l'idée lumineuse de lui dire qu'on a réussi à obtenir une grole et qu'on l'attend pour boire un coup ensemble. Et ... ça marche! il nous rejoint, ne voit pas la grole mais la lumière s'éteint et le gâteau arrive avec les «·Joyeux anniversaires·» Ensuite je ne sais plus qui a eu l';idée de lui demander de montrer ses fesses, mais il ne s'est pas fait prier, et en plus du haut de sa chaise pour que tout le monde (presque ) puisse admirer... Apres, je ne sais plus qui a eu l'idée de lui demander un discours, et là, il nous a fait un discours politique fleuve ... Rien qui ne ressemble a un discours d'anniversaire, mais bon, comme c'était le jour de la destitution de Moubarak, on l'a un peu laisser faire...

Place ensuite au Karaoké et à notre Johny préféré. Oh la la, il se lance au milieu de la salle avec «·Gaby..." ;Didou, la bête de scène, est lancée, on ne l'arrêtera quasiment plus. Tourné vers le public Didoujohny envoie la patate, sa voix porte et jamais ne défaille, le texte est presque chanté à la virgule près et la foule en délire applaudit et en redemande. «·Allumez le feu «·clos la soirée karaoké, l'animateur se fait huer par la salle à 22H30 parce que la soirée est terminée et qu'il est aux 35 heures. Du coup, on allume le feu dans la grole qu'Agnès a offerte à Pascal, grole qu'on se passe de l'un à l'autre, avant les doubles apéros offerts par Philippe. Personne ne sera en reste, même Vincent qui du coup a droit a deux jus d'abricot! Dodo vers 23 heures.

 

Samedi :
C'est le retour. Fabrice part le premier à l'aube, en train, déposé par Pascal, puis ce sera au tour de Rachid et Philippe de partir avec la navette qui a failli les laisser sur place, puis les parisiens du minibus, puis Céline et DidouJohny.
Plus grand chose à signaler à part que la pluie recommence à tomber sitôt qu'on franchit le seuil de l'Ile de France...

 

Mille et milles mercis à tous pour ces beaux moments de vie partagée, ces belles rencontres, les personnalités et les déterminations de chacun, les moments de joie, de partage et de grâce que vous m'avez tous apportés... et à bientôt!

 

Martine

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article