Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de l'ADDASSEC (Association Départementale pour le Développement des Activités Sportives, Sociales Et Culturelles) pour les handicapés physiques et déficients sensoriels de Seine Saint Denis .

Corse Juillet 2009

2 Novembre 2011 , Rédigé par addassec Publié dans #Carnets de voyage

Cette année encore, nous avons rejoint Pierre Yves Guénnec à bord de Gwada, son beau bateau rouge avec lequel il a fait la route du rhum 2006.
Nous l'avons donc rejoint à Porto Vecchio dans le sud de l'île de beauté. Le voyage en avion s'est bien déroulé malgré un embarquement à Roissy difficile du fait de l'incompétence des agents chargés de nous faire monter dans l'avion et mon appréhension de ce mode de transport. Arrivé au bateau nous retrouvons vite nos habitudes et nos bannettes.

Après un faux départ du à une bouteille de gaz vide nous partons en direction des îles Lavezzi. Nous passons avant une journée : plage, glace, course de dernière minute dans la baie de Rondinara. Nous arriverons le lendemain, par beau temps aux îles Lavezzi, qui ne sont qu'un amas de cailloux sortant de l'eau en plein milieu des bouches de Bonifacio. L'arrivée au mouillage est délicate vu le nombre d'embarcations et les cailloux à fleurs d'eau. L'arrivée du mistral relativement fort nous contraint à rester 3 jours sur place en amarrant le bateau à des rochers à terre pour être sur de ne pas aller s'échouer. nous n'étions plus que 3 embarcations dans le lagon...L'arrivée du beau temps rime avec l'arrivée des nombreux touristes sur l'îlot, aussi nous décidons de rejoindre Bonifacio, afin de refaire l'avitaillement du bateau : eau, gazole, nourriture et aussi de retrouver pour une journée le plancher des vaches et faire quelques lessives dont certains ont besoin de façon urgente.

Faire faire demi-tour dans le port de Bonifacio avec un peu de mistral n'est pas chose simple surtout avec le bateau plein d'eau, d'essence et à 12 dedans... Pierrot s'est fait peur ! Mais nous réussissons à partir pour la Sardaigne. Nous passons une première nuit tranquille mais nous quittons notre mouillage pour un autre plus protéger au fond d'une baie. Pêche, baignade... et piqûre de méduse pour moi. En partant nous nous faisons remarqué en longeant d'un peu trop près la berge... résultat nous touchons le fond et restons coïncés : ni le moteur du bateau ni l'aide de l'annexe et d'une 2ème annexe n'arrive à nous décoïncer. Seul le vent qui vient de se lever face à nous, nous permet en gonflant le génois à contre de nous sortir de ce faux pas...

De retour vers les côtes corses, nous passons 2 dernières nuits dans des mouillages sauvages avant de retourner à Porto Vecchio puis Ajaccio et Roissy...

Pascal

trajet

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article